Immondialisation: peuples en solde!...

Immondialisation: peuples en solde!...

Qui suis-je?

     Sans doute aurais-je dû commencer par là sur mon blog mais j'avais déjà passé bien trop de temps à tenter de me dépatouiller des multiples manœuvres d'autant plus débilitantes à mes yeux (en fait à mon cerveau) que je ne connais rien en la matière. Sans parler des différents sigles, signes et mots, sûrement spécifiques, bien plus obscurs pour moi que du chinois. C'est d'ailleurs pour cela que sur, ma page d'accueil, le texte affiché ne correspond pas --quant à la forme, caractères, titres, sous-titres-- à ce qu'il était sur mon ordinateur mais j'ai dû m'en contenter (dernière nouvelle: j'ai pu installer l'original en fichier dans le menu latéral).

     Je ne suis qu'un citoyen sans chapelle, ni politique ni religieuse. Vous comprendrez rapidement, pour peu que vous osiez survoler ma prose, que je ne suis pas un ardent partisan de la mondialisation capitaliste en général et de son bébé européen en particulier.

      Me disant qu'il peut éventuellement se rencontrer encore des ignorants, comme moi, des manipulations mystérieuses d'un ordinateur et des "subtilités initiatiques" d'Internet, je pense préférable de signaler que la plupart des premiers textes présentés, notamment en fichiers joints, ont été réalisés avec Open ou Libre Office. Je suppose donc que pour pouvoir y accéder il est nécessaire d'avoir installé ce logiciel dans votre machine. Mais Open.Office.org et Libre office peuvent être chargés gratuitement sur Internet sans difficulté particulière (puisque j'ai réussi à le faire facilement!...).

     Cela fait des années que je ne retrouve pas suffisamment ce que je pense dans les discours des différents partis politiques ou des courants de pensée (même si quelques frémissements  semblent commencer à se manifester...).

     Entre, d'un côté, des internationalistes plutôt opposés au capitalisme, perdant de vue l'histoire et le rôle des nations tout en contestant le contenu d'une Europe dont ils ont cependant du mal à se défaire; de l'autre, des prétendus nationalistes rejetant tout ce qui ne serait pas français pur-porc (et ce n'est pas que de l'humour) tout en soutenant un bon vieux capitalisme national mais en reprenant des revendications des syndicats, condamnés auparavant; avec, entre les deux, des politiciens droite-gauche/gauche-droite sans autre projet que l'acceptation et la mise en œuvre de la mondialisation capitaliste, organisée sur ce côté de l'Atlantique par l'Union Européenne (en attendant "mieux"...).

     Je n'avais pourtant pas totalement renoncé à exprimer des points de vue différents de ceux qui étaient propagés par les médias: d'où ces quelques textes  n'ayant pu avoir qu'une diffusion tout juste confidentielle.

     Mais, comme je le signale par ailleurs, peut-être ces réflexions pourront-elles être plus audibles aujourd'hui par des citoyens...qui ne pourront faire l'économie d'une analyse plus poussée des forces qui mènent le monde et modèlent nos sociétés.

 



21/01/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres